Tuto photo

Technique : Les couleurs

Rayon de soleil, perçu par l’oeil humain © Henri

Dès le Moyen Age, on utilise les couleurs dans des draps de laine et de lin. La représentation des couleurs obéit à des codes simples. Le rouge pour les nobles (si rouge écarlate) ou pour les bourreaux ou prostituées (si rouge sombre). Le bleu devient très couru à partir du XIIIème avec l’adoption du bleu azur pour les couleurs royales françaises. Le vert se trouve être difficile d’usage et le plus souvent associé aux vêtements de travail, comme pour les jongleurs, musiciens ou saltimbanques de toute nature. Le jaune est associé aux hérétiques ou aux faussaires et en général à tout ce qui montre le mensonge et la félonie. Le blanc lui n’existe pas. C’est un blanc écru le plus souvent, c’est-à-dire un vêtement initial de couleur teinté (par des cendres, des terres ou des minerais divers) pour donner des effets qui ôtent l’éclat de la couleur du tissu d’origine. Le noir est quant à lui une couleur à part entière porté comme signe de deuil, ou synonyme d’humilité comme pour les ordres religieux, les magistrats ou les officiers publics. Ainsi, la couleur est une matière noble qui ne se laisse pas impunément manipulée.

Henri

Télécharger le tuto


PrécédentPage 1 sur 49